Lluvia de palabras

Il pleut

Averse averse averse averse averse averse
pluie ô pluie ô pluie ô ! ô pluie ô pluie ô
pluie !
gouttes d’eau gouttes d’eau gouttes d’eau
gouttes d’eau
parapluie ô parapluie ô paraverse ô !
paragouttes d’eau paragouttes d’eau de pluie
capuchons pèlerines et imperméables
que la pluie est humide et que l’eau mouille et
mouille !
mouille l’eau mouille l’eau mouille l’eau
mouille l’eau
et que c’est agréable agréable agréable !
d’avoir les pieds mouillés et les cheveux
humides
tout humides d’averse et de pluie et de gouttes
d’eau de pluie et d’averse et sans un
paragoutte
pour protéger les pieds et les cheveux
mouillés
qui ne vont plus friser qui ne vont plus friser
à cause de l’averse à cause de la pluie
à cause de l’averse et des gouttes de pluie
des gouttes d’eau de pluie et des gouttes
d’averse
cheveux désarçonnés cheveux sans parapluie.

Raymond QUENEAU

 

Es interesante descubrir en los momentos en que uno no sabe qué hacer a escritores que le hablan de la lluvia.

Deja un comentario